La ville de Jena (Iena), située sur la Saale et à 40km de la ville de Weimar, en Thuringe (Thuringia, Thüringen) fut longtemps célèbre pour ses vins et son université.

Le domaine, très réduit, est à cheval sur la Thuringe et la Saxe-Anhalt, entre la Saale et l’Unstrut. Aujourd’hui la production se situe plus au nord. Ce fleuve de la Saale fut aussi dans les premiers temps la frontière entre les mondes germain et slave, notamment pendant la période du royaume de Thuringe de 456 à 527.

Son université, fondée en 1558 par le prince électoral de Saxe Jean-Frédéric le Magnanime, fut un foyer important de la Réformation en Allemagne, et brilla particulièrement tout au long du XIXe siècle. Elle fut renommée Université Friedrich Schiller en 1934.

Dès 630, Dagobert Ier érige la Thuringe en duché (royaume d’Austrasie), puis elle est administrée, sous Charles Martel (717), par des comtes. Charlemagne y créa une marche en 804, qui subsista pendant près d’un demi-siècle. Érigée à nouveau en duché (royaume de Germanie) en 849, elle passe en 919 sous la domination des ducs de Saxe.

Redevenue indépendante en 960 (margraviat), elle obtient le titre de landgraviat en 1130. Après une guerre de succession qui dura de 1247 à 1264, elle passe dans la maison de Wettin. Elle est à nouveau et durablement divisée en 1485 entre les frères Albert et Ernest, et Jena devient partie de la Saxe ernestine.

Depuis cette date, de nombreuses petites principautés s’érigent puis se partagent au gré des successions, entraînant parfois la guerre entre les différentes branches princières, comme pendant la guerre des Frères, de 1446 à 1451.

Jena est alors assez généralement liée au destin de la Saxe-Weimar, sauf une courte période où elle devient elle-même capitale du minuscule duché de Saxe-Jena, sous le règne du duc Bernard, de 1672 à 1690. Elle revient ensuite dans l’escarcelle de Weimar.

Depuis la réunion d’Eisenach à Weimar et Jena en 1741, la principauté prend le nom de duché de Saxe-Weimar-Eisenach, puis de grand-duché en 1815, sous Charles-Auguste, pour le récompenser de l’aide fournie à la Prusse contre Napoléon, et enfin de grand-duché de Saxe en 1877.

Le 14 octobre 1806, une fameuse bataille eut lieu à Jena qui donna l’Allemagne à l’Empire français, mais c’est aussi de cette région qu’à partir de 1813 part la contre-offensive qui rend l’Allemagne indépendante de la tutelle napoléonienne.

Le grand-duc abdique en novembre 1918, et Jena fait alors partie à partir de 1920 du nouvel État libre de Thuringe. En 1923, l’entrée de ministres communistes au gouvernement entraîne l’intervention de l’armée allemande qui dépose le gouvernement. Ces évènements sont à l’origine de l’arrivée de ministres nazis au pouvoir dans ce Land, dès 1930, pour la première fois en Allemagne.

Jena est libérée par les Américains en 1945, mais est donnée par ceci aux Soviétiques quelques mois plus tard. La Thuringe fera ainsi partie de la République démocratique allemande ou Allemagne de l’Est de 1949 à 1990.

L’industriel Carl Zeiss, et la société qui fut sa postérité, s’installèrent à Jena. On leur doit notamment un planétarium.

On remarque enfin un château, résidence ducale et aujourd’hui bâtiments principaux de l’université, construit en 1908.

Voir Favourite Spot (2009-2016), Wilhelmhöhe, Jena (2015) & Jenaer Schloss (2015-2016)

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s